Les Contes d’Aucelaire, tome 1 : Au Sorbier des Oiseleurs – Jo Ann Von Haff

Éditeur : Collection Infinity

Date de sortie : 25 avril 2018

Page : 186

Prix : 13€

La note de Julia : 10/10

Résumé

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs…Venez déguster un thé et des pâtisseries au Sorbier des Oiseleurs, l’endroit le plus prisé, et sûrement le plus magique, de tout Aucelaire…Vous y ferez la connaissance de Ginie, une jeune femme brimée par les convictions religieuses d’une mère abusive et qui n’a connu l’amour qu’à travers les romans qu’elle lit en cachette au cœur de la forêt. Vous y rencontrerez Tito, un bel Andalou mystérieux, de passage, même s’il semble être un habitué de la cité. Vous assisterez à leur rencontre et à la naissance de leur amour…Un amour rendu impossible par bien plus que la distance qui les sépare.

L’avis de Julia

Un premier tome mystérieux et captivant !

Ah, celui-là, il a immédiatement attiré mon attention, il me faisait extrêmement envie et ce fut un très beau coup de cœur.

En le commençant, on sent dès les premières pages que quelque chose se cache, que cet univers est plus fantastique qu’il veut nous le faire croire, une certaine magie s’en dégage, c’est prégnant et pourtant, impossible de mettre le doigt sur ce que c’est. Immédiatement, on aura le besoin intense de savoir, notre curiosité se verra plus titillée que jamais et sincèrement, avoir su maintenir ainsi notre intérêt, c’est à mon sens, du très grand art, c’est bluffant. Bien sûr, ce secret finira par nous être révélé, mais seulement très tardivement, voire presque à la fin, pour le concevoir dans son entièreté, pour bien comprendre ses tenants et aboutissants. C’est dans ce cadre que nous suivons Ginnie, une jeune femme qui a toujours souffert de l’oppression de sa mère, de ses maltraitances psychologiques constantes, mais lorsque Tito va arriver dans sa ville, c’est sa vie entière qui va basculer. C’est la première fois que je fais connaissance avec la plume Jo Ann Von Haff et clairement, ce ne sera pas la dernière, j’en suis tombée sous le charme. Une véritable douceur se dégage de ses mots, elle y met beaucoup de coeur et de passion, on se sent immédiatement entouré par leur force, c’est incroyablement bien écrit, c’est tout simplement délicieux. En outre, elle a également la maîtrise totale de son intrigue, il est difficile de ne pas trop donner d’indices, tout en gardant l’intérêt de son lecteur, mais elle y arrive à la perfection. Il faut dire que nous n’aurons pas le temps de nous poser de questions, tout s’enchaîne très rapidement, le rythme est très intense, les péripéties sont extrêmement nombreuses, on ne s’ennuie pas une seconde, c’est une vraie bouffée d’oxygène. Ginnie et Tito sont bouleversants, par leur naturel, leur timidité, ils sont pleins de tendresse, mais également tiraillés par leur passé très complexe, qui les empêche d’être totalement ensemble, néanmoins, jamais ils ne baisseront les bras, se jetant corps et âme dans le combat.

« Les larmes continuaient de couler, silencieusement, sur le visage de Ginnie, cette fois-ci de soulagement et de reconnaissance éternelle pour cette magie qui lui faisait pourtant si peur. »

En bref : Au Sorbier des Oiseleurs, c’est un premier tome à l’univers énigmatique, aussi magique, original, que captivant, qui nous fera vivre une histoire sublime, pleine d’émotions et de beauté des mots !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s