La Tête sous l’Eau – Olivier Adam

Éditeur : Collection R

Date de sortie : 23 août 2018

Page : 224

Prix : 16€

La note de Julia : 9/10

Résumé

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte. Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. » Il se trompait. Ma soeur serait bientôt de retour mais nous n’en avions pas terminé.

L’avis de Julia

Un roman ô combien stressant et bouleversant !

Tout d’abord, merci à la Collection R pour ce partenariat.

Voilà un roman qui me faisait cruellement envie et que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir.

On plonge dans ce roman tête la première, c’est une immersion brutale dans une famille explosée par un drame, la disparition d’une fille, d’une sœur, c’est un contexte difficile, dont rien ne nous est épargné. C’est psychologiquement très intense, une douleur immense s’en dégage, c’est une situation que l’on ne souhaite à personne, mais qui peut malheureusement arriver à chacun. C’est un témoignage incroyablement puissant sur les répercussions qu’un tel drame peut avoir, sur les dégâts qu’il peut engendrer sur une famille entière, faisant resurgir les pires sentiments, parce que la souffrance est trop forte. C’est dans ce cadre que nous suivons Antoine, le frère de Léa, elle a disparu et lui doit faire tout ce qu’il peut pour survivre à cette épreuve, entouré de parents qui s’écroulent plus qu’autre chose. Je suis totalement tombée sous le charme de l’écriture d’Olivier Adam, il a un style terriblement percutant, parfois très crû, il ne passe par quatre chemins, va droit au but, sans nous épargner le moindre détail. Son intrigue est superbement menée, bien que très courte, elle recèle de nombreux rebondissements, même lorsque l’on pense que le calvaire prend fin, il n’en est rien et l’on se rend compte que le pire est à venir. A partir de cet instant, c’est un thriller extraordinairement haletant qui se met en route, il en devient même oppressant, on ne sait pas si la paranoïa nous gagne ou si tout ceci est réel. Plus les chapitres défilent et plus la peur nous noue les tripes, c’est particulièrement dur, d’autant plus lorsque la vérité sur le calvaire vécu par Léa nous est livrée, là, ça en devient quasiment insoutenable. Nous serons alors face à la cruauté dont peuvent faire preuve certains adolescents, qui n’ont pas une once d’intelligence en agissant dans le seul but de faire encore plus souffrir. Là encore, c’est indéniablement d’actualité, lorsque l’on aborde le harcèlement, celui qui vous poursuit partout, qui vous agresse constamment, qui ne vous laisse pas une seconde de répit, dans cet océan de douleurs, qui vous enfonce un peu plus la tête sous l’eau. Alors, émotionnellement, c’est une sacrée épreuve, qui vous laissera le cœur meurtri, qui vous fera immanquablement verser quelques larmes, mais qui vous mettra également en colère, face à certaines réactions.

« On est tous tellement à fleur de peau en cet instant. Sans plus la moindre protection. Toute armure fendue. Juste des boules de sentiments. Les nerfs à vif. Le cœur ouvert. »

En bref : La Tête sous l’Eau, c’est un roman ô combien percutant, un thriller d’une intensité hors du commun, un condensé d’émotions qui viendra vous secouer et vous laisser totalement lessivé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s