Jusqu’à ce que la Mort nous Sépare – Enel Tismaé

Éditeur : Sharon Kena

Date de sortie : 12 mars 2019

Page : 336

Prix : 18€

La note de Julia : 10/10

Résumé

Éva pleure et hurle. Elle le supplie d’arrêter, mais Greg ne l’écoute pas et continue de cogner. Toujours plus fort…Les coups, Éva connaît. Elle ne compte d’ailleurs plus le nombre de fois où elle a terminé à l’hôpital. Mais elle dit stop, car elle ne veut pas mourir. Alors, elle fuit sans se retourner. Seule, dans une ville où elle ne connait personne, Éva se reconstruit. Après de longs mois de travail sur elle-même, elle rencontre Tom. Tous deux se fréquentent et la jeune femme reprend confiance. Elle est heureuse et compte bien en profiter. Puis la roue tourne et tout bascule. Le cauchemar prend alors une autre forme que celui qu’elle avait quitté, mais cette fois, saura-t-elle en réchapper ?

L’avis de Julia

Un roman intense et bouleversant !

Tout d’abord, merci aux éditions Sharon Kena pour ce partenariat.

C’est un roman qui m’a immédiatement attiré, j’aime beaucoup sa couverture d’ailleurs et finalement, ce fut un vrai coup de cœur.

Ce que nous allons découvrir ici, n’est rien d’autre que le quotidien de nombreuses femmes, mais d’hommes également, il ne faut pas l’oublier, c’est leur cauchemar, celui de ceux qui sont battus par leur conjoint. Parce que oui, c’est évidemment une fiction, mais la violence conjugale est tristement réaliste, c’est toujours d’actualité et on a la terrible impression que ça ne s’arrêtera jamais. Alors, il est bien souvent difficile de lire un roman qui traite de ce sujet, mais j’ai le sentiment qu’il est important de le faire, que ce soit de manière plus ou moins romancée d’ailleurs. Je ne vous cache pas que certaines scènes sont difficiles, les coups bien sûr sont peu supportables, mais c’est également le cas des insultes, du dénigrement, nous comprenons ainsi que la violence est présente sous toutes ses formes. On se rend compte de l’emprise que les bourreaux ont sur leur victime, c’est un mécanisme psychologique très puissant, qui vous empêche vraiment de vous sortir de ce cercle infernal et ça, c’est très explicite. C’est dans ce cadre que nous suivons Éva, une jeune femme qui a réussi à s’enfuir de son quotidien de femme battue, qui se reconstruit peu à peu et qui retrouvera un certain équilibre avec Tom, jusqu’à ce que le cauchemar recommence. Voilà un nouveau roman d’Enel Tismaé et une fois encore, je suis sous le charme de sa plume, j’aime vraiment son style, elle sait nous parler, elle parvient toujours à nous toucher en plein cœur, quel que soit le sujet qu’elle aborde. Ici, c’est peut-être d’autant plus le cas, elle a une vraie sensibilité, elle ne va pas trop loin dans les descriptions, mais en même temps, elle ne nous cache pas le pire, c’est un juste milieu, qu’elle sait parfaitement doser. Son intrigue est également parfaitement maîtrisée, elle est percutante, très prenante, on peut même dire qu’il y a une vraie touche de thriller, c’est tout particulièrement stressant, voire angoissant. Nous serons totalement pris dans l’action, à la fois totalement investis dans cette magnifique histoire d’amour, mais on sent que le danger plane, que quelque chose peut arriver à tout moment, c’est une sensation très pernicieuse. Alors, émotionnellement, il est évident que ce n’est pas une mince affaire, on passera par tous les sentiments, beaucoup de haine, de colère, mais aussi une véritable admiration pour Éva et une grande tendresse pour Tom.

« Mais aujourd’hui, ces billes salées n’étaient pas imprégnées par la tristesse et la douleur, non. Elles étaient porteuses d’espoir, de progrès et d’avancement. »

En bref : Jusqu’à ce que la Mort nous Sépare, c’est un roman d’une intensité extraordinaire, très difficile, parfois très sombre, mais qui saura aussi trouver la lumière et nous redonner foi en l’avenir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s