L’ADN de Reto Erding – Gabriel Arlys

Éditeur : Auto-édité

Date de suite : 17 septembre 2019

Page : 148

Prix : 13,50€

La note de Julia : 9/10

Résumé

Survivre six siècles au sein de la Dictature Aléatoire, tel est le destin de Reto Erding. Afin de mener à bien cette longue quête, il devra user de courage, de conviction et de stratagèmes. Suivez-le dans ce monde post-apocalyptique, de Finlande en Nouvelle-Zélande, et découvrez la civilisation Zéphyr, son mode de vie drastiquement écologique et totalitaire. Résistez à la pandémie, domptez les anibots et surtout n’oubliez jamais: ils sont à vos trousses. Fuyez !

L’avis de Julia

Un roman prenant et passionnant !

Tout d’abord, merci à Gabriel Arlys pour ce partenariat.

Ayant beaucoup aimé « La Dictature Aléatoire », il me semblait essentiel de lire celui-ci et je dois dire que je me suis régalée.

Reto Erding, plus qu’une personne, un nom, une position qui se transmet de génération en génération, une place importante, de lourdes responsabilités et une histoire parfois bien difficile à porter, mais c’est ainsi. Il fait le pont entre passé et futur, il représente le début, autant que la fin, c’est sur lui que tout repose, il sera à la tête des pires décisions, mais aussi des meilleures, il aura entre les mains, le destin de toute une civilisation. Nous allons plonger dans cet univers si particulier, nous allons comprendre comment est née cette façon de vivre, comment tout a commencé, mais aussi pourquoi elle se trouve sur le déclin. Un véritable voyage dans le temps, dans un monde futuriste, qui n’est pourtant pas si éloigné que ça d’une réalité certaine, la nôtre, celle d’un avenir probable, si l’on continue sur cette voie. Un monde dévasté par une épidémie, une poignée de survivants qui vont tenter de reconstruire, qui vont créer un nouveau système, une vie faite de règles strictes, dont une durée limitée d’existence pour chacun. Le tout, calculé aléatoirement, pour coller au plus proche des lois de la nature, parce qu’elle est reine, parce que l’homme l’a déjà trop fait souffrir et qu’il est temps de se sacrifier pour elle. Mais ce qui semblait idéal au début, va finalement rapidement devenir une terrible dictature où plus personne n’a de libre arbitre, pire encore, où les dirigeants se permettent les plus horribles décisions. Deux visions vont alors se confronter, celle d’un avant apocalyptique et celle d’un après où l’on a appris à respecter son environnement, mais où la souffrance est omniprésente, où la liberté d’être soi n’existe plus. Gabriel Arlys a encore fait preuve d’un talent extraordinaire, une plume incisive, maîtrisée d’un bout à l’autre, pas nécessairement complexe, mais simplement d’une qualité saisissante. Son intrigue est elle aussi formidablement menée, il parvient à jouer avec les ellipses temporaires, à garder une zone d’ombre, de mystères, intense, pour maintenir notre intérêt constant. On s’attache à ce personnage aux multiples facettes, on comprend où tout ça l’a mené, que la solitude, la résignation peut vous conduire à accepter le pire, mais qu’il est aussi possible de se remettre en question, pour prétendre au meilleur.

« J’étais frigorifié et déshydraté mais nous avions survécu à une épreuve de plus sur l’interminable liste qui nous séparait de la liberté. »

En bref : L’ADN de Reto Erding, c’est un roman qui permet d’aller plus loin dans cet univers déjà très complet, mais qui nous aide à mieux l’appréhender, à saisir comment tout a pu aller aussi loin et qui confirme que l’enfer est pavé de bonnes intentions !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s