Sous les Ailes du Dieu Corbeau – Sara Pintado

Éditeur : Noir d’Absinthe

Date de sortie : 13 mars 2021

Page : 345

Prix : 19,90€

La note de Julia : 9/10

Résumé

Alors que le Grand Roi de Chaljuse dépérit, la lutte pour la succession se prépare. Jenarp, son fils cadet, se doit de réussir l’Épreuve des Crocs pour devenir adulte et espérer prétendre au trône. Ijpurna, garçon fragile et grand amour de Jenarp, aborde l’Épreuve avec beaucoup plus de réticence. Les Mages du Palais comme ses camarades lui vouent en effet une grande rancœur due à ses origines comme à son identité de genre, qu’ils risquent fort de lui faire payer quand il sera seul et vulnérable dans la montagne. Quant à Araxa, fille du Mage Suprême et assoiffée de connaissances, peut-être apprendra-t-elle enfin les Mystères interdits aux femmes, ainsi que le nom secret du Dieu Corbeau ?

L’avis de Julia

Un roman de fantasy extrêmement riche !

Tout d’abord, merci aux éditions Noir d’Absinthe pour ce partenariat.

Sans surprise, il me fallait craquer pour ce roman, la couverture donnait le ton et le contenu y est tout autant de qualité.

Bien que dans une temporalité, avec des personnages tout à fait différents, on reconnaît aisément le cadre de la série « Mojunsha », tout à fait indépendant, on apprend un tout autre pan de l’univers. Purement fantasy, c’est un monde passionnant, d’une richesse extraordinaire qui s’offre à nous, plutôt tourné vers le Young Adult, notamment en comparaison de l’âge des héros, ne vous y fiez pas pour autant. Effectivement, malgré leur jeunesse, c’est une ambiance, un environnement extrêmement sombre, parfois même violent, qui peut surprendre, mais qui est à mon sens, un véritable point fort, d’une profondeur saisissante. C’est dans un royaume instable que nous allons plonger, prêt à subir une lutte de pouvoir, où chacun veut mettre ses pions en avant, à travers des mariages arrangés, de sournoises trahisons, c’est toute une génération, dont on va se servir. Des jeunes qui n’ont pas le choix, dont leurs rôles sont dictés par leurs parents et peu importe les sacrifices qu’ils vont devoir faire, les épreuves qu’ils vont traverser, tant que le but est atteint, le pouvoir tout simplement. C’est dans ce cadre, que nous faisons la connaissance de Jenarp, Ipjurna et Araxa, trois adolescents qui vont devoir prouver qu’ils sont maintenant adultes, trois jeunes bien plus liés qu’ils ne pouvaient le penser et qui vont jouer leur destin. On reconnaît immédiatement la plume de Sara Pintado, son imaginaire incroyable, ses mots qui nous transportent dans ce voyage extraordinaire, sans concession et qui nous passionne sans jamais lâcher notre attention. Dans cet univers de magie, de méditation transcendante et de mythologie, ce sont pourtant des sujets extrêmement forts qui sont abordés, qui touchent des notions pour le moins actuelles. Notamment le traitement infligé aux victimes, jugées plus sévèrement que leurs bourreaux, qui portent la culpabilité d’actes infâmes dont ils ont souffert par leur faute, qui résonne effroyablement avec nos sociétés. On peut également parler de l’image de la femme, celle qui n’a aucun droit, si ce n’est celui de faire le bon vouloir de son père, de son frère, de tout homme de sa famille, à qui elle doit demander permission pour toute chose, mais qui va tout faire pour s’émanciper et briser leurs chaînes. Mais c’est également une fabuleuse quête d’identité, une quête où les épreuves sont loin d’être simplement physiques, mais qui apprennent à faire de nos héros, ceux qu’ils sont vraiment, ceux qu’ils vont devoir devenir en tant qu’adultes. En faisant fi des règles établies, des lois archaïques, des rôles prédéfinis, ils vont supporter le pire, le plus intolérable, pour gagner le droit d’être aussi libre que possible, de choisir leur destin. C’est une aventure particulièrement rythmée, difficile par bien des aspects, loin d’être tendre, elle mettra nos héros dans de terribles positions et saura nous bouleverser par les tourments qui leur seront infligés.

« Je ressens parfaitement cette brisure en eux, cachée derrière leur attitude plus ferme, comme je la ressens en moi. Nous avons vu la mort en face. Nous l’avons frôlée. Nous avons tué. »

En bref : Sous les Ailes du Dieu Corbeau, c’est un roman de fantasy extraordinaire, d’une richesse à couper le souffle, il nous immerge dans un univers passionnant, très sombre, il n’épargnera pas le destin de ses personnages, leur faisant subir le pire, tout en mettant en lumière des sujets d’une importance cruciale, qui viendront ajouter d’autant plus de profondeur et de réalisme, à ce récit d’une intensité remarquable !

Challenge de l'Imaginaire

15 réflexions au sujet de « Sous les Ailes du Dieu Corbeau – Sara Pintado »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s