La Déesse des Loups, tome 2 : Tourments – Mathilde Bonnard

Éditeur : Livresque

Date de sortie : 1er avril 2020

Page : 648

Prix : 21,90€

La note de Julia : 9/10

Résumé

Adieu le lycée, bonjour l’université ! Avant d’entamer sa vie étudiante, Alexandra compte bien profiter des vacances pour parfaire son bronzage et reconquérir son ex petit-ami, Dyami. Seulement, le job de super-héroïne est à temps plein, nul bandit à l’horizon, juste la veuve d’un chaman qui bouleverse ses projets. La magie de la Déesse des Loups coule certes dans ses veines, mais elle est bien incapable d’en user à sa guise. Goûtant à des pouvoirs aussi puissants que dangereux, il lui faudra alors apprivoiser une autre part d’elle-même. Sur les bancs de la faculté, elle consacre son temps entre ses études et une nouvelle enquête. Une à une, les prochaines vedettes de Casse-Noisette disparaissent. Suicide ou meurtre, c’est ce qu’Alex tentera d’éclaircir. Troublée par son instinct animal et d’étranges rêves, il lui semble apercevoir, sans répit, une ombre. Ou n’est-ce que le reflet de ses tourments…

L’avis de Julia

Un second tome beaucoup plus sombre !

Tout d’abord, merci aux éditions Livresque pour ce partenariat.

Il me tardait de découvrir cette suite et la surprise fut clairement au rendez-vous, je l’ai tout simplement adoré.

J’étais déjà pas mal bluffée par l’univers, alors je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi enrichi ici, j’ai eu l’impression que nous n’en avions découvert qu’une infime partie et que même après ça, nous ne savons pas tout. Nous entrons pleinement dans la culture amérindienne, nous allons aller bien plus loin dans ce qui fait leurs mythes, dans leur relation à la nature, à leur part animale et nous allons être plongés de plein fouet dans leurs légendes. La métamorphose vient prendre un tout autre sens, bien moins métaphysique que dans le précédent opus, elle se révèle dans toute sa splendeur, mais surtout, dans ce qu’elle a de plus complexe. C’est une cohabitation, un équilibre qu’il faut trouver, comme si deux êtres habitaient un même corps, chacun avec des envies, des façons de vivre différentes, mais qui doivent apprendre à vivre ensemble. Lorsque votre esprit est relativement sain, que vous êtes une bonne personne, il est déjà difficile de trouver le bon chemin, mais lorsque vous êtes rongés par le négatif, ça peut rapidement dégénérer et c’est ce qui nous attend. C’est dans ce cadre, que nous retrouvons Alexandra, qui se fait doucement à sa nouvelle vie, qui fait sa rentrée à l’université et qui va devoir se faire à ses nouvelles responsabilités, toujours avec l’aide de notre chère Aiyana. Mathilde Bonnard nous offre un sacré pavé, un tome conséquent, mais d’une richesse inouïe, on sent une véritable évolution dans sa plume, plus mâture, moins répétitive, le travail paie et elle nous le prouve magistralement. Son intrigue prend beaucoup plus de corps, elle se complexifie, prend une tournure plus adulte, plus sombre aussi, par certains aspects, elle sera parfois bien plus difficile, mais c’est aussi ce qui fait sa force. Le côté thriller prend également plus d’importance, elle nous offre une véritable enquête, qui se tient d’un bout à l’autre, prenante au possible, elle nous conduira sur des pistes, toutes plus nombreuses les unes que les autres. A ce stress omniprésent, vient s’ajouter les épreuves personnelles que va devoir surmonter notre héroïne, les ennuis s’accumulent pour elle et il ne sera pas aisé d’y faire face, tout en se posant des questions sur son entourage. Incontestablement plus émouvant, plus intense, on ne s’ennuie pas une seconde, mais on souffrira bien plus également, rien ne nous sera épargné, pas même le pire et la frustration nous gagnera à la fin.

« S’il avait su que depuis plusieurs mois, je vogue d’un univers à l’autre, de l’humanité à la sauvagerie, il se féliciterait d’être aussi proche de cette sinistre vérité. »

En bref : Tourments, c’est un second tome qui prend littéralement son envol, formidablement construit, à l’univers profondément enrichi, il nous livre une histoire bien plus mâture, mais inévitablement plus sombre également et plus difficile !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s