Chrono Chronique (14)

Dans ce nouveau format de chronique, j’ai décidé de vous parler essentiellement des suites de séries qui me sont chères, pour lesquelles un avis complet n’est pas toujours nécessaire, mais dont j’ai malgré tout envie de vous parler !


Driven, tome 4 : Aced

Driven, tome 4 : Aced

Éditeur : Hugo

Date de sortie : 17 mars 2016

Page : 475

Prix : 17€

La note de Julia : 10/10

Résumé

Six ans après leur rencontre, Colton et Rylee sont de retour, plus chauds, tendres et passionnés que jamais. La suite d’une aventure tendre et torride entre une femme qui cherche à se reconstruire, et un pilote de course intrépide, constamment sur le fil du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres. Les démons de Colton sont-ils définitivement domptés ? S’ils resurgissent, leur bonheur en apparence parfait y résistera-t-il ?

L’avis de Julia

Un quatrième tome absolument bouleversant !

J’ai mis beaucoup trop longtemps à le sortir de ma PAL, mais quel bonheur ce fut de le découvrir, un pur coup de cœur.

C’est avec un plaisir non dissimulé que nous retrouvons Colton et Rylee, six ans après le dernier tome, ils sont plus heureux que jamais, même si tout n’a pas été simple, mais très rapidement le passé va faire en sorte de les rattraper. Leur histoire a toujours été terriblement intense, sur fond de maltraitance infantile, les sujets traités ont toujours été extrêmement forts, ne nous ont jamais épargnés le pire, l’horreur dont sont capables certains parents, qui ne méritent pas de l’être. Alors, c’est une fois de plus, au centre de cet univers bien sûr, notamment lorsque l’on parle du système social, de leur manque cruel d’empathie envers les enfants dont ils s’occupent et dont nous aurons l’impression qu’ils veulent simplement s’en débarrasser au plus vite. Mais dans cet opus, on se penche plus en profondeur sur notre couple, un évènement vient faire basculer leur bonheur, les mettre sous le feu des projecteurs de la plus ignoble des manières, simplement par vengeance et faire souffrir. La plume de K. Bromberg fait toujours des miracles, à la fois sexy et bouleversante, elle parvient à équilibrer son récit, à nous toucher en plein cœur, autant qu’à nous faire sourire, sans oublier de nous faire vibrer jusqu’aux tréfonds de notre âme. Une fois de plus, elle ne nous cache rien, elle aborde des sujets extrêmement difficiles, mais d’un réalisme saisissant, des situations qui arrivent souvent et dont il faut absolument parler, ne pas taire les souffrances qui en résultent, parce qu’elles existent malgré tout. Alors, nous vivrons cette aventure intensément, sans jamais ralentir, le pied sur l’accélérateur, les émotions nous percuteront de plein fouet, sans nous ménager et nous laisseront le souffle coupé, mais le sourire aux lèvres, parce que l’amour y est omniprésent.

« C’est quand le ciel est le plus sombre qu’on peut dire quelle étoile brille le plus. Il n’y qu’une étoile que je vois vraiment. La lumière de Colton est celle qui brille le plus pour moi. Peut-être parce que c’est lui qui me sauve. »

En bref : Aced, c’est un quatrième tome absolument sublime à tous points de vues, qui nous permet de retrouver ce couple phare, dans toutes les difficultés qu’il va devoir surmonter, qui vont les mettre en péril parfois, mais dont il va surmonter le pire, grâce aux sentiments extraordinaires qui les unissent, envers et contre tous !

4 réflexions au sujet de « Chrono Chronique (14) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s