Les Enfants Indociles, tome 1 : Les Portes Perdues – Seanan McGuire

Éditeur : Pygmalion

Date de sortie : 1er septembre 2021

Page : 208

Prix : 19,90€

La note de Julia : 9/10

Résumé

Dans l’obscurité de leur chambre, sous leur lit, même derrière une armoire, les enfants descendent le terrier du lapin blanc et réapparaissent…Ailleurs. Mais les pays imaginaires n’ont que faire de prodiges fatigués. Nancy y a fait un tour, puis elle en est revenue. Les choses qu’elle y a vécues l’ ont changée à jamais. Les élèves qu’Eleanor West accueille au sein de son école le savent d’ailleurs très bien. Chacun d’entre eux doit se réadapter à ce monde et finit souvent par chercher un moyen de rejoindre le lieu de ses rêveries. Pourtant, dans cette institution qui existe pour les protéger, une ombre se cache derrière chaque pan de mur. Très vite, les meurtres s’enchaînent. Alors, pour survivre, Nancy et ses nouveaux camarades doivent trouver le coupable.

L’avis de Julia

Un roman particulier et très prenant !

Tout d’abord, merci aux éditions Pygmalion pour ce partenariat.

Il m’a immédiatement fait de l’œil, mais je ne m’attendais pas à une découverte aussi marquante.

Des enfants qui voyagent dans un autre monde à travers une porte, ça s’est déjà vu, la littérature regorge de romans de ce genre, depuis des générations, mais je crois qu’aucun n’est allé aussi loin que celui-ci. Je ne vous cache pas que cet univers est pour le moins déstabilisant dans un premier temps, il possède ses propres codes, ses propres lois, tout à fait uniques, il faut prendre le temps de les comprendre, pour en saisir toute la quintessence. Ici, il y a autant de mondes que d’enfants, chacun a ouvert une porte différente, pour voyager à travers des environnements qui leur correspondent, tantôt colorés, tantôt sombres, vifs, morbides, féeriques ou oniriques, il y en existe des centaines. Certains peuvent faire froid dans le dos, d’autres nous font littéralement rêver, mais une chose est sûre, aucun d’eux ne sont bons ou mauvais, ils possèdent tous des aspects extrêmement nuancés, autant de violence, que de bienveillance. De prime abord, totalement décalé, d’une folie assumée, presque illogique, on comprend rapidement que tout à un sens, un sens qu’il faut appréhender, qui nous pousse peu à peu à lâcher prise, pour ne pas chercher à mettre un mot sur tout ce qui nous entoure. C’est dans ce cadre, que nous faisons la connaissance de Nancy, elle revient de sa porte, mais ne parvient pas à se faire à son ancienne vie, ses parents vont donc l’envoyer dans un pensionnat très particulier, où elle trouvera peut-être sa voie, mais également de gros ennuis. Je suis tombée totalement sous le charme de la plume de Seanan McGuire, d’un naturel désarmant, elle nous immerge pourtant dans un imaginaire d’une richesse extraordinaire, auquel on fini par croire dur comme fer, tant il est d’une efficacité redoutable. Malgré cet aspect décalé un peu désarmant, on rentre immédiatement dans cette intrigue, on plonge dans la vie de ce pensionnat étrange où tous ses pensionnaires ont eu des expériences extraordinaires, pour le meilleur et pour le pire. Rapidement, on se rend compte de la finesse de la psychologie de ce roman, parce que personne ne revient indemne de ces voyages, que retrouver une vie normale est impossible et que la seule envie qui les unie tous, c’est celle de rentrer véritablement chez eux. Mais très rapidement, leur sécurité dans cet établissement sera soumise à rude épreuve, le danger planera sur chacun d’eux, alors, c’est un thriller qui se dessine peu à peu et qui nous propulse dans une course à la vérité terriblement prenante. On ne s’ennuie pas une seconde, s’attachant instantanément à ces jeunes perdus, mais tellement passionnants, à leurs histoires, toutes plus différentes les unes que les autres, à leurs cicatrices et à leurs espoirs, cette innocence qui nous touche en plein cœur.

« Tu n’es l’arc-en-ciel de personne. Tu n’es la princesse de personne. Tu n’es la porte de personne d’autre que toi-même et la seule personne à décider de la fin de l’histoire est toi-même. »

En bref : Les Portes Perdues, c’est un premier tome qui peut paraître déstabilisant dans un premier temps, mais dont l’originalité, le grain de folie, va nous entraîner dans un univers extraordinaire, peuplé de mondes d’une richesse époustouflante, qui va nous faire partager un récit parfaitement maîtrisé et qui saura se montrer terriblement émouvant !

Challenge de l'Imaginaire

10 réflexions au sujet de « Les Enfants Indociles, tome 1 : Les Portes Perdues – Seanan McGuire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s