La Guérison de Rose Gold – Stephanie Wrobel

Éditeur : Pygmalion

Date de sortie : 3 mars 2021

Page : 440

Prix : 21,90€

La note de Julia : 9/10

Résumé

Pendant dix-huit ans, Rose Gold Watts a cru qu’elle était gravement malade. En fauteuil roulant, elle passait une bonne partie de ses journées à l’hôpital. En réalité, sa mère, Patty Watts, était simplement une excellente menteuse. Après cinq ans d’emprisonnement, Patty retrouve aujourd’hui la liberté sans savoir où aller et supplie Rose Gold de l’aider. À la grande surprise de tout le voisinage, celle-ci accepte. Rose aurait-elle pardonné à sa mère ces années de maltraitance ? Patty oublierait-elle que c’est sa fille qui l’a envoyée en prison ? Rien n’est moins sûr et, surtout, Rose Gold n’est plus la petite chose précieuse que Patty a quittée cinq ans plus tôt. Et elle attend avec impatience le retour de sa mère…

L’avis de Julia

Un thriller psychologique parfaitement mené !

Tout d’abord, merci aux éditions Pygmalion pour ce partenariat.

Le résumé m’avait immédiatement intrigué, je dois dire que ce fut une expérience remarquable et ultra prenante.

L’amour d’un parent est censé être inconditionnel, l’instinct maternel inné, on se dit qu’il est impossible de faire volontairement souffrir sa propre chair, son propre sang et pourtant, nous sommes les témoins constants que ça existe. La maltraitance, la violence, c’est au quotidien que les enfants en sont les victimes, bien souvent, de ceux qui leur sont les plus proches, ceux qui auraient dû les protéger, mais qui sont devenus leurs bourreaux. C’est exactement le cas ici, mais c’est quelque chose de plus insidieux, de moins visible, qui dure depuis toujours et dont personne ne pouvait se douter, parce que c’est impensable. Rendre son propre enfant malade, pour accaparer l’attention, aller voir une multitude de médecins, inventer des symptômes, faire des examens, simplement pour attirer la compassion et que les autres vous plaignent. Un acte monstrueux, que l’on ne peut cautionner, que ce soit à cause d’une maladie psychologique ou non, il est terrifiant de voir jusqu’où ces personnes sont capables d’aller. C’est dans ce cadre, que nous faisons la connaissance de Rose Gold, empoisonnée quasiment les dix-huit premières années de sa vie par sa mère, elle va pourtant l’accueillir chez elle après sa sortie de prison. La plume de Stephanie Wrobel est incisive, maîtrisée au millimètre près, elle captive notre attention, sans jamais la lâcher, nous immergeant dans une psychologie délicieusement ciselée. Et c’est véritablement là tout l’intérêt, tout le génie de cette intrigue, qui n’est certes, pas celle d’un thriller très mouvementé, mais qui nous tient en haleine par ce jeu de dupes. Parce que lorsque l’on grandit avec un monstre, est-ce que nous n’en devenons pas un nous-mêmes, est-ce qu’il est possible de passer outre, de se développer normalement, sans séquelles. C’est là toute la question, celle qui nous hantera, celle qui planera, peut-on pardonner, peut-on ne pas ressentir ce besoin légitime de vengeance, pour toutes ces années de souffrances, perdues à jamais. Et c’est une héroïne pour le moins complexe qui se dessinera, qui nous réservera bien plus de surprises que tout ce que l’on pouvait imaginer et qui saura se révéler plus forte, moins candide que ce que l’on voulait bien nous faire croire. Chacune va mettre ses pions en place, une guerre silencieuse se déroule, on ne sait pas vraiment ce qui se trame, mais on sent que quelque chose se prépare et que le couperet va bientôt tomber. Alors on se prend totalement au jeu, découvrant peu à peu que la folie est parfois en héritage, mais finalement, n’est-ce pas logique et n’est-ce pas un simple retour de bâton mérité, bien qu’amoral, c’est à chacun de nous d’en décider.

« Mais certains d’entre nous sont incapables d’oublier et refusent de pardonner, jamais. La hache reste aiguisée, prête à s’abattre. »

En bref : La Guérison de Rose Gold, c’est un thriller pour le moins prenant, pas dans le sens où nous pouvons l’entendre, mais dans tout ce jeu psychologique, extrêmement bien mis en scène, qui nous tient dans ses filets et qui nous livre une vérité complexe, celle d’une jeune fille qui n’a connu que souffrances, qui prend enfin son destin en mains !

21 réflexions au sujet de « La Guérison de Rose Gold – Stephanie Wrobel »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s