L’Envol : Embrasements – Noémie Vernier

Éditeur : Livresque

Date de sortie : 3 février 2021

Page : 310

Prix : 19,90€

La note de Julia : 9/10

Résumé

La guerre a déchiré le continent d’Arétia pendant des siècles. Les Elfins, des êtres issus d’un croisement entre elfes et humains, combattirent sans relâche leurs voisins afin de s’approprier la magie protectrice des dragons. Le conflit s’éternisa jusqu’au jour où ces créatures sacrées disparurent…Trente ans après, cet événement demeure inexpliqué et engendre de multiples catastrophes qui menacent l’avenir d’Arétia. Josh, un forgeron en conflit avec sa famille, fuit son village après avoir commis un meurtre. Sur sa route, il rencontre Cybèle, une femme énigmatique qui ressemble à sa défunte sœur. Elle l’entraîne dans une mission périlleuse dont il ne connaît rien. Les mains sales, le cœur brisé, Josh ne reculera devant rien pour assouvir ses desseins, quitte à y laisser son âme et à rejeter toute morale.

L’avis de Julia

Un roman de fantasy sombre et surprenant !

Tout d’abord, merci aux éditions Livresque pour ce partenariat.

Lorsque j’ai vu la couverture, je ne pouvais que craquer et je dois dire que ce fut une aventure pour le moins mouvementée.

C’est un roman de fantasy dans lequel nous allons plonger, un pays ravagé par la guerre, où les humains et les Elfins, vivent dans une paix toute relative, même si les inégalités, ainsi que les préjugés persistent. Les Elfins, des êtres hybrides, nés de l’union entre les elfes, disparus depuis et les humains, vivent tout de même en marge de la société, puisque jugés responsables de la disparition des dragons. Ces créatures mythiques et magistrales, dont chacun des camps se battait pour obtenir le pouvoir, mais surtout la protection, mais leur absence inexpliquée a finalement tout remis en cause, y compris, les divergences qui séparaient ces peuples. Depuis, les catastrophes naturelles ravagent le pays entier, les mettant sur un pied d’égalité, puisque tous souffrent des dégâts engendrés, de quoi peut-être les rapprocher dans une quête pour retrouver l’équilibre. C’est un univers très sombre que nous allons découvrir, je ne m’y attendais pas forcément, mais c’est un angle de vue intéressant, qui sort de l’ordinaire, bien que magique par bien des aspects, le désespoir et les difficultés de la vie, y sont omniprésents. C’est dans ce cadre, que nous faisons la connaissance de Josh, ostracisé par son village depuis enfant, en faisant la rencontre de Cybèle, une jeune femme mystérieuse, il va quitter ce quotidien de misère, pour l’aider dans sa mission, dont il ne connaît rien. J’étais très heureuse de retrouver la plume de Noémie Vernier, d’avoir retrouvé sa patte, cette gravité qu’elle met toujours dans ses mots et qui rendent son univers très atypique. D’ailleurs, son choix de héros est là aussi très original, plus des anti-héros, ils sont très éloignés d’un modèle de perfection que l’on connaît habituellement, plus humains, ils ont des défauts et une morale parfois douteuse. Mais encore une fois, c’est un parti pris extrêmement intéressant, qui permet des nuances bien plus vastes, d’aborder des facettes absolument passionnantes, parce que la limite entre le bien et le mal, n’est pas si simple que ça. Son intrigue est particulièrement bien ficelée et je dois dire, terriblement surprenante, lorsque l’on croit tout savoir, ce n’est finalement que la partie émergée de l’iceberg que nous entrevoyons. Plus nous avançons et plus l’histoire se corse, les éléments se mettent en place, les complots se renforcent et les forces en œuvre vont se rêver bien plus nombreuses que ce que nous pouvions imaginer. Extrêmement riches en rebondissements, on ne saura rapidement plus à qui faire confiance, qui sont les ennemis et les alliés, les apparences seront bien trompeuses et nous tomberons des nues à de nombreuses reprises. C’est un récit de manipulation, chacun jouant pour sa propre paroisse et au milieu, les pions se font sacrifier, ils sont les pantins de forces obscures, mais méfions-nous de la révolte qui gronde.

« Sa carapace s’effritait et il ne paraissait plus si menaçant, juste un homme perdu, abîmé par la vie. Un reflet déformé d’elle-même. »

En bref : L’Envol : Embrasements, c’est un roman de fantasy extrêmement sombre, tant dans son univers, que dans les personnalités mises en avant, mais qui nous fait partager une histoire extrêmement prenante, surprenante à bien des niveaux, elle ne nous laissera jamais sur nos acquis et saura nous manipuler, aussi bien que nos héros le seront !

Challenge de l'Imaginaire

18 réflexions au sujet de « L’Envol : Embrasements – Noémie Vernier »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s