Phoenix Ashes, Gen 1, tome 2 : Elena – Fleur Hana

Éditeur : Auto-édition

Date de sortie : 27 septembre 2019

Page : 123

Prix : 5€

La note de Julia : 10/10

Résumé

Priest. Lorsque je repenserai à cet instant, des années après cette soirée, je saurai que c’est précisément là que ma vie a changé. Au moment où j’ai compris qu’elle était avec moi, que je n’avais pas le choix, que le reste du monde avait décidé à ma place, mon existence s’est alignée. Maintenant, je n’ai plus qu’à lui montrer qu’elle non plus, elle n’a pas le choix. Elena. Quatre membres des Phoenix Ashes se tiennent au milieu de la pièce. On les identifie facilement grâce à leurs gilets et les écussons qu’ils portent sur le dos. Ils se retournent et je les ai déjà vus en ville, même si le seul dont je connaisse l’identité est Priest. Je sais qui il est, bien sûr, je suis amoureuse de lui depuis que je l’ai vu. Même s’il ignore mon existence…

L’avis de Julia

Un second tome toujours aussi intense !

Tout d’abord, merci à Fleur Hana pour ce partenariat.

Bien évidemment, il me tardait de lire cette suite et sans surprise, je l’ai littéralement adoré.

J’avais hâte de découvrir l’histoire d’Elena et Priest, l’un des couples fondateurs des Phoenix Ashes et je dois dire que je ne m’attendais clairement pas à ce que cette rencontre soit aussi tragique. Tout commence par une vie brisée, celle d’une jeune femme, encore mineure, qui perd ses parents brutalement assassinés et qui va devoir faire face à un nouvel avenir, totalement imprévisible, bien loin de ce qu’elle pouvait imaginer. Elle va intégrer ce club de motards qu’elle fantasmait de loin, malgré elle, pour sa protection, elle n’aura pas le choix, parce que le danger est bien présent, mais il n’est pas toujours ce qu’il semble être. Difficile de faire face à un tel deuil, parce que la violence est trop prégnante, parce que l’on ne comprend pas pourquoi ça nous tombe dessus et pourquoi un tel acharnement, parce qu’il est impensable de perdre un être aimé de cette façon. Fleur Hana nous offre une fois de plus, une histoire profondément forte, douloureuse par bien des aspects, elle n’est jamais dénuée d’espoir et elle saura nous faire vibrer à chaque instant. Il est évident que nos héros ne sont pas rencontrés de la plus simple des manières, difficile de construire quelque chose dans ses conditions, d’autant plus lorsque la communication est si complexe. Chacun pense bien faire, que ses intentions sont claires, mais lorsque les mots ne sont pas dits, les malentendus se font de plus en plus épais et les distances de plus en plus dures à combler. Ils vont devoir surmonter les épreuves, avancer ensemble, se comprendre, apprendre à faire face à leurs incompréhensions, mais aussi à leurs souffrances et plus que tout, admettre leurs sentiments. Mais le destin ne sera pas toujours en leur faveur, l’ennemi sera plus proche que jamais et les vérités seront parfois insoutenables, impensables, elles seront plus dévastatrices que tout ce que nous pouvions imaginer.

« Je hoche la tête, incapable de trouver les bons mots pour définir ce que je ressens. J’aurais l’impression de ne pas rendre justice aux émotions qui gonflent mon cœur et méritent bien plus qu’un qualificatif médiocre. »

En bref : Elena, c’est une suite toujours aussi extraordinairement forte, toujours sous format court, elle nous fera néanmoins partager une histoire d’amour d’une intensité remarquable, toujours sur fond de dangers omniprésents, elle saura nous immerger complètement et incontestablement !

16 réflexions au sujet de « Phoenix Ashes, Gen 1, tome 2 : Elena – Fleur Hana »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s