Les Dossiers Blackwood, tome 1 : Les Avides – Guillermo Del Toro et Chuck Hogan

Éditeur : Pygmalion

Date de sortie : 3 février 2021

Page : 384

Prix : 21,90€

La note de Julia : 9/10

Résumé

Après une enquête qui a mal tourné, Odessa Hardwicke est mise à pied. Dévastée, la jeune agent du FBI n’est pourtant pas en cause. Sur la piste d’un meurtrier avec son collègue, elle se voit obligée de commettre l’irréparable. Mais ce qui la choque le plus n’est pas d’avoir fait usage de son arme, c’est la présence ténébreuse qu’elle pense avoir vu quitter le corps de sa victime. En attendant des jours meilleurs, Odessa accepte une mission à New York. Cette affectation a priori sans intérêt la met sur la piste d’un personnage mystérieux, Hugo Blackwood. Qui est cet homme ? Un simple fou ou le meilleur espoir de l’humanité face à un mal indicible ?

L’avis de Julia

Un roman aussi mystérieux que prenant !

Tout d’abord, merci aux éditions Pygmalion pour ce partenariat.

Il était impensable que je passe à côté de ce roman et comme je le pressentais, ce fut simplement un coup de cœur.

Tout commençait comme un thriller, une vague de meurtre, qui aurait pu paraître anodine, parce que c’est malheureusement notre quotidien, mais qui va rapidement se révéler tout autre. Lorsque vous faites partie du FBI, que vous vous retrouvez au centre de cette affaire qui vous dépasse, difficile d’y croire, d’autant plus que vous avez appris à être factuel et qu’il y a toujours une réponse censée à tout événement. Mais non, tout n’est pas si simple dans notre monde, certaines choses ne s’expliquent pas, il y a une dimension qui nous échappe, des éléments impalpables et lorsque vous ouvrez les yeux, la révélation peut être pour le moins brutale. C’est un univers très particulier qui nous ouvre ses bras, l’occultisme, la porte ouverte sur des mondes auxquels nous ne devrions pas avoir accès, les démons, la magie noire, un environnement très sombre, dont nous allons apprendre l’existence. Les esprits, la douleur de la mort, le traumatisme, autant d’éléments dont on se sert pour faire le mal, pour attirer mauvais sorts et malédictions, pour parvenir à ses fins et obtenir tout ce que l’on pourrait souhaiter. C’est dans ce cadre, que nous faisons la connaissance d’Odessa, agente du FBI, elle va se trouver suspecte dans une affaire qui la dépasse complètement et va devoir trouver de l’aide en la personne mystérieuse d’Hugo Blackwood. Guillermo Del Toro et Chuck Hogan nous offrent une écriture à quatre mains absolument délicieuse, incroyablement addictive, ils nous attrapent dans leurs filets, sans jamais lâcher notre attention. Dans un monde totalement contemporain au nôtre, ils ajoutent pourtant cette petite dose de fantastique qui fait absolument toute la différence et qui nous livre un récit unique, ô combien passionnant. À travers trois époques différentes, dont on ne comprend pas forcément le rapport de prime abord, c’est une intrigue terriblement intense qui va se construire, autour de multiples mystères, que l’on voudrait absolument percer. C’est une enquête de l’extrême, aux frontières du paranormal, elle est néanmoins d’un réalisme saisissant, qui paraît si vrai, si possible, que ça nous en fait invariablement froid dans le dos. Cette équipe totalement improbable, si opposé l’un à l’autre, ils seront pourtant dépendants, dans l’obligation de faire équipe, pour venir à bout de ce mal, prêt à tout pour étendre ses griffes sur le monde. Ils vont devoir apprendre à travailler ensemble, à se faire confiance, mais pas simple, lorsque vous ne voulez pas croire à tout ce que vous voyez et lorsqu’en face de vous, il y a cet homme en dehors de toute réalité. Ils vont vivre une véritable course contre la montre où chaque minute compte, ils vont se battre contre un ennemi invisible qui peut prendre l’apparence la plus innocente et ils vont se battre contre l’impossible, avec toute la force dont ils sont capables.

« Si les torts du passé ne sont pas réparés avec honnêteté, le mal s’échappera par les cicatrices mal refermées. Pour les villes, comme pour les gens. »

En bref : Les Avides, c’est un premier tome qui pose les bases d’un univers absolument passionnant, aussi sombre, que fascinant, il nous ouvre les portes d’un monde extrêmement riche, qui est très loin de nous avoir révélé toutes ses facettes et qui nous fera vivre une aventure intense à tout point de vue !

Challenge de l'Imaginaire

14 réflexions au sujet de « Les Dossiers Blackwood, tome 1 : Les Avides – Guillermo Del Toro et Chuck Hogan »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s