Chrono Chronique (6)

Dans ce nouveau format de chronique, j’ai décidé de vous parler essentiellement des suites de séries qui me sont chères, pour lesquelles un avis complet n’est pas toujours nécessaire, mais dont j’ai malgré tout envie de vos parler !


La Faucheuse, tome 2 : Thunderhead

La Faucheuse, tome 2 : Thunderhead

Éditeur : Collection R

Date de sortie : 15 mars 2018

Page : 576

Prix : 19,50€

La note de Julia : 10/10

Résumé

Le Thunderhead, l’intelligence artificielle qui gouverne le monde, a interdiction de se mêler des affaires de la communauté des faucheurs. Il ne peut qu’observer…Et il n’aime pas ce qu’il voit.

L’avis de Julia

Un second tome toujours plus mouvementé !

Trop longtemps qu’il était dans ma PAL, je me suis enfin décidée à l’en sortir et quel bonheur ce fut.

Nous allons retrouver ce monde si original, cette dystopie extrêmement recherchée, sûrement la plus poussée et la plus complexe que j’ai pu lire, mais de loin, l’une des plus passionnantes aussi. Dans un futur très lointain, où le progrès à éliminé toutes maladies, où plus personne ne meurt naturellement, où le crime fut éradiqué et où il est même possible de ressusciter après un accident mortel. Il a bien fallu trouver un moyen de réguler la population, alors les Faucheurs ont été créés, un honneur au départ, un travail de compassion, qui se faisait avec tact, mais qui a vite montré ses faiblesses. Eh oui, certains passent au travers des lois misent en place, des préjugés ethniques, un plaisir pervers à donner la mort, à torturer, à profiter de ce statut de quasi Dieu et vous obtenez des êtres mauvais, sans aucun scrupule. Nous pensions nous être débarrassés du pire, mais c’est mal connaître le mal, aussi résistant qu’un cafard et toujours prompt à semer le trouble partout où il passe. C’est dans ce cadre, que nous retrouvons Rowan et Citra, tous deux à travers les chemins qu’ils ont choisis, à l’opposé l’un de l’autre, ils sont pourtant toujours unis en quelque sorte. Quel immense bonheur de retrouver la plume de Neal Shusterman, auteur dont je suis irrémédiablement fan et qui, une fois encore, ne m’a absolument pas déçu. Sous couvert d’univers imaginaires, il aborde toujours des sujets extrêmement forts, des visions de l’humanité parfois extrêmement pessimistes, mais qui sonnent bien souvent juste. Son intrigue prend ici, plus de corps, plus de profondeur, avec toujours ces points de vue multiples, il prend l’initiative de nous faire suivre plusieurs voies, qui se rejoignent immanquablement. Les rebondissements seront extrêmement nombreux, on ne s’attend absolument pas à ça lorsque l’on commence, mais la trajectoire qui se dessine sous nos est pour le moins dramatique. Alors, là aussi, très étonnamment, nous ne sortirons pas indemnes de cette histoire, c’est avec la boule au ventre que nous lisons les dernières pages, dans l’attente insoutenable de ce que nous réserve l’avenir.

« La douleur que j’éprouve à savoir est insupportable. Parce que mes yeux ne se ferment pas. Jamais. Ainsi, je ne peux que regarder, sans ciller, ma chère humanité tresser la corde qui la pendra. »

En bref : Thunderhead, c’est un second tome encore plus maîtrisé, un rythme intense, qui ne nous laisse pas une seconde de répit, des révélations explosives, des complots plus retors que jamais et un récit qui s’avère extrêmement riche, à tout point de vue !

14 réflexions au sujet de « Chrono Chronique (6) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s