La Captive de Dunkelstadt – Magali Lefebvre

Éditeur : Noir d’Absinthe

Date de sortie : 18 septembre 2020

Page : 161

Prix : 12€

La note de Julia : 10/10

Résumé

Émile Dupontel compte terminer son tour de l’Europe en beauté avant de devenir notaire, comme on l’attend de lui. Friand de frissons comme de bonnes histoires, il jette son dévolu sur le château de Dunkelstadt, dont l’architecture, digne d’un conte de fée macabre, a enfanté moult superstitions. Dans ces terres reculées, Émile était préparé à tout, sauf à tomber sous le charme de la belle Katarina, beauté sibylline, recluse entre les murs d’un édifice qui a tant à conter. Secrets chuchotés et échos sinistres ont beau hanter les couloirs, Émile est déterminé à faire la lumière sur le mystère de Dunkelstadt, quitte à s’y égarer lui-même…Et à perdre Katarina.

L’avis de Julia

Un roman historique à l’ambiance saisissante !

Tout d’abord, merci à Noir d’Absinthe pour ce partenariat.

Une couverture sublime qui m’avait immédiatement attiré et un roman qui m’a tout simplement ensorcelé.

C’est une plongée dans la Forêt-Noire du 19ème siècle, entre nature sauvage et mystères, un brouillard mystique qui nous entoure rapidement et une demeure aux nombreux secrets. Le cadre est posé, pour une ambiance qui fait toute la différence à elle seule, aussi sombre, que magique, elle nous captive et nous attire immanquablement dans ses filets. Un manoir qui a tout de ceux gothiques auxquels nous pouvons penser, une façade qui fait froid dans le dos, des gargouilles, des fenêtres et un portail qui n’invite pas à y entrer. De quoi faire enfler les rumeurs, d’autant plus lorsque les tragédies s’y enchaînent, mais comme on dit, il n’y a pas de fumée sans feu et la vérité qui se cache y est terrible. Bien que l’action soit majoritairement en huis clos, le portrait brossé de la société de l’époque y est extrêmement intéressant, notamment lorsque l’on met en avant la place de la femme. C’est dans ce cadre, que nous faisons la connaissance d’Émile, qui pour fêter la fin de ses études, entreprend un voyage au cœur de l’Europe, il va faire escale à Dunkelstadt et par la même, voir sa vie bouleverser. La plume de Magali Lefebvre y est tout simplement ensorcelante, elle recèle d’une véritable poésie, un lyrisme qui nous enchante de sa prose, pour ne plus lâcher notre attention. C’est une représentation fidèle de l’époque, des rôles qu’hommes et femmes devaient avoir, qui restent évidemment très traditionnels. Néanmoins, malgré la docilité des dames de l’époque, ici, elles ont une certaine liberté, elles possèdent une part indomptable, qui font d’elles des êtres sauvages et d’une grâce insaisissable. Son intrigue est magnifiquement maîtrisée, on sent que les faits contiennent une certaine dose de paranormal, mais longtemps, nous ne saurons pas réellement en quoi cela consiste. C’est une obscurité que l’on sent palpable, qui nous donne invariablement quelques frissons et plus nous en dévoileront les secrets, plus nous nous enfoncerons dans ces mystères. C’est une histoire de famille tragique, mais aussi une histoire de foi, celle qui emprisonne par extrémisme, celle qui vous méprise pour votre différence et qui vous condamne, sans comprendre. Mais c’est également une romance d’une tendresse infinie, un amour qui fait fi des des apparences, ou des ragots, un amour qui fait surmonter le pire et qui libère de tous les carcans possibles.

« Elle a choisi de rester pour s’assurer que les maléfices qui ont rampé dans ces murs noircis ne reviennent jamais. Jamais plus ses pleurs ne résonnent vers la lune. »

En bref : La Captive de Dunkelstadt, c’est un roman à l’ambiance enivrante, qui nous attrape dans ses filets, qui nous prend dans ses bras parfois angoissants, pour nous faire partager une histoire pleine d’espoir et d’une émotion palpable !

17 réflexions au sujet de « La Captive de Dunkelstadt – Magali Lefebvre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s