La Fourmi qui Rêvait de Devenir Libellule – Élodie Faiderbe

Éditeur : Cyplog

Date de sortie : 25 septembre 2020

Page : 364

Prix : 18,90€

La note de Julia : 9/10

Résumé

En débarquant à New York pour effectuer un stage dans une entreprise japonaise de jeux vidéo, Chloé espère laisser derrière elle son passé pour se reconstruire et repartir de zéro. Mais une cacahuète tueuse et un coup de poêle plus tard rendront ce nouveau départ plus…Explosif qu’elle ne l’imaginait. Chloé n’a alors plus le choix, elle doit cohabiter avec le diable en personne, celui qu’elle espérait ne jamais recroiser un jour : son patron. Sombre et arrogant, Nao Nakamura l’énerve autant qu’il l’attire. Mais dans ce petit jeu de séduction, ces deux âmes malmenées par la vie pourraient trouver en l’autre bien plus qu’un simple colocataire…

L’avis de Julia

Un roman tendre et très touchant !

Tout d’abord, merci aux éditions Cyplog pour ce partenariat.

Par son titre plein de poésie et cette couverture, il était évident que je devais lire ce roman et ce fut un très beau coup de cœur. 

Cette histoire, c’est celle d’une renaissance, après les épreuves difficiles, repartir à zéro, prendre son destin en mains, être capable de vivre loin de tous ceux que l’on aime, de s’occuper de soi, seule et de surmonter le quotidien. C’est en quelque sorte le grand saut, un océan qui vous sépare de cette ancienne vie, un nouveau pays, les États-Unis, une ville, New-York et ce sentiment d’être une petite fourmi dans ces rues au rythme incessant, qui peut être intimidant. Alors ce sont des sujets très forts qui seront abordés, dans lesquels chacun de nous pourra s’identifier, parce que la vie n’est pas toujours simple et que nous avons tous, un jour ou l’autre, la nécessité de prendre du recul, pour supporter ce chemin parfois tortueux. La maladie sera notamment abordée et même si nous connaissons tous ce fléau, il est traité différemment ici, nous serons plus tournés vers ses conséquences, les séquelles physiques qui peuvent être tout aussi difficiles à supporter, d’autant plus, qu’elles sont présentes pour toujours. Mais lorsque ce mal est invisible, que les troubles ressentis, même s’ils sont violents, ne se voient pas aux yeux des autres, il est difficile de le faire comprendre, d’expliquer sans cesse ce qui vous arrive, pour finalement, n’être désigné que par ça. C’est un véritable cercle vicieux, on perd toute confiance en soi, mais aussi aux autres, même si l’on veut passer à autre chose, c’est une souffrance qui vous replonge inlassablement dans le passé et qui vous empêche d’avancer. Un état d’esprit que je ne peux que comprendre, cette sensation terrible que les autres ne voient plus que votre maladie, mais il ne faut pas oublier que tous ne sont pas ainsi et que certains peuvent vous surprendre, vous rendant foi en l’humanité. C’est dans ce cadre, que nous faisons la connaissance de Chloé, expatriée pour un stage de fin d’études, c’est une nouvelle vie qui s’offre à elle, mais elle ne s’attendait pas à vivre en colocation avec Nao, son prétentieux de patron. Première découverte de la plume d’Élodie Faiderbe et sûrement pas la dernière, tant je suis tombée sous le charme, à la fois douce, mais juste, elle nous livre un récit pas toujours simple, mais qui nous fera incontestablement vibrer. Elle a le talent fou de nous faire mourir de rires, à travers des dialogues ultra piquants, de véritables joutes verbales qui font tout le caractère de cette histoire, un véritable supplément d’âme, qui apportera tellement de vie et de joie. Mais elle sait également instaurer une certaine gravité, sans jamais tomber dans le pathos, oui, nos héros ont des passés difficiles, mais la vie continue malgré tout, ils se battent contre les éléments et vivent en profitant de chaque seconde. 

« Je ne veux pas qu’on me protège. Je veux tomber, faire des erreurs, les regretter, me relever, recommencer et trouver la personne qui pendant tout ce temps-là ne me lâchera pas la main. »

En bref : La Fourmi qui Rêvait de Devenir Libellule, c’est un récit bouleversant, qui saura nous faire rire, autant que nous émouvoir et qui nous fera partager bien plus qu’une simple histoire d’amour, celle de deux âmes brisées, qui seront simplement là, l’une pour l’autre !

12 réflexions au sujet de « La Fourmi qui Rêvait de Devenir Libellule – Élodie Faiderbe »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s