Run Away : Courir pour Toi – Mathieu Guibé et Sinath

Éditeur : Akata

Date de sortie : 24 octobre 2019

Page : 240

Prix : 12,99€

La note de Julia : 10/10

Résumé

Vicky, lycéenne lumineuse, envisage la rentrée scolaire avec beaucoup de bonne humeur. Elle va retrouver ses amies, et peut-être faire de nouvelles rencontres. Mais s’il y a une chose à laquelle elle ne s’attendait pas, c’était de se confronter à celui qu’on surnomme « le corbeau ». Ce garçon, au look gothique et toujours cynique, est un des premiers qui réussit à remettre en cause ses certitudes. Mais derrière cette façade, quelles sont les doutes que lui, il cherche à cacher ?

L’avis de Julia

Un light novel frais mais pas seulement !

Tout d’abord, merci aux éditions Akata pour ce partenariat.

Dès que j’ai vu la couverture, j’ai absolument voulu tenter l’expérience et ce fut un véritable coup de cœur.

Toute première fois que je lis un light novel, alors j’espère en être à la hauteur, parce que je pense sincèrement que ce ne sera pas le dernier, au vu de la petite pépite que je viens de découvrir. Entre le manga et le roman, c’est une véritable bouffée d’oxygène pour moi, je ne m’attendais pas à autant apprécier cette expérience, qui est je pense, due en grande partie, à la qualité de celui-ci. Seulement, ne vous attendez pas non plus à quelque chose de niais, ce n’est pas pour autant naïf, bien au contraire et là encore, je ne pensais pas avoir affaire à une telle intensité, mais quel bonheur ce fut. Bien que le contexte soit effectivement plutôt jeunesse, puisque l’action se déroule dans un lycée, ce n’est absolument pas dénué de profondeur, ni d’intérêt, pour nous offrir un récit prenant et presque nécessaire. Les sujets abordés sont parfois extrêmement difficiles, en toile de fond, c’est le harcèlement scolaire qui y est traité et surtout, les conséquences graves qu’il peut avoir. C’est dans ce cadre que nous suivons Vicky, une adolescente solaire, qui prend soin des autres et qui en rencontrant Lance, bad boy solitaire de son état, va avoir un peu plus de fils à retordre pour l’apprivoiser. Je connaissais déjà la plume de Mathieu Guibé, mais je la redécouvre totalement ici, dans un genre totalement opposé, mais qui lui va pourtant à merveille. Il y a une vraie douceur dans ses mots, mais aussi une mélancolie certaine, une tristesse, une vulnérabilité qui transpire, c’est saisissant de beauté, c’est percutant et c’est incroyablement puissant. Mais cette poésie prend également vie à travers les illustrations de Sinath, quel plaisir de ne pas simplement imaginer ces personnages, mais de les voir réellement évoluer, surtout lorsque le talent est au rendez-vous et qu’elles sont aussi sublimes. Ces héros, parlons-en d’ailleurs, ce n’est pas seulement Vicky, mais c’est aussi Lénia, Lance et même André, tous très différents les uns des autres, mais finalement tous unis, tous soudés, pour faire face aux difficultés et aux épreuves qui seront parfois bien difficiles. Chacun d’eux ont été touché par le harcèlement, d’une manière plus ou moins grave, mais tous font face, tous se relèvent, même si les séquelles laissent une empreinte indélébile en eux, c’est aussi ce qui leur permet de changer et de grandir. Ils sont tous tellement plus que ce que montre leur apparence, ils ont des failles, ils ont du relief, à aucun moment fade, ils sont hauts en couleur, ils nous paraissent finalement tellement réels et consistants. Vicky n’est pas simplement une bonne âme un peu naïve, faire le bien est un véritable combat pour elle et Lance est également beaucoup plus qu’un bad boy, c’est celui qui se sacrifie pour les autres, qui les protège dans l’ombre et qui fuit tous ceux qu’il pourrait blesser. Leur histoire ne sera pas facile, ils devront s’apprivoiser, aller au-delà des blessures du passé, savoir faire confiance, faire tomber les murs qu’ils avaient construits, pour enfin s’ouvrir et accepter l’amour, mais aussi l’amitié. Parce qu’on ne peut pas fuir indéfiniment, il faut aussi savoir se poser, pour se pardonner et croyez-moi, l’émotion sera bien présente, des rires, mais aussi beaucoup de larmes, pour un cocktail détonnant et extraordinaire à vivre.

« Je ne veux pas passer des heures à attendre ses baisers, je ne veux pas ignorer sa présence alors que j’ai envie de me jeter dans ses bras, je ne veux pas qu’il se blesse lui pour me préserver moi. »

En bref : Run Away : Courir pour Toi, c’est un light novel qui cache magnifiquement son jeu, frais, mais pas seulement, c’est surtout une véritable petite bombe de sentiments, des personnages forts, qui nous livrent une histoire ô combien touchante et d’une intensité exceptionnelle !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s