Marraine – Émilie Chevallier Moreux

Éditeur : Noir d’Absinthe

Date de sortie : 29 octobre 2019

Page : 248

Prix : 17,90€

La note de Julia : 10/10

Résumé

Il était une fois, une bonne fée qui se penchait sur le berceau des nouveau-nés afin de les inonder de bienfaits pour les siècles des siècles. Et comme le dirait si bien Ric, l’un de ses petits protégés : trop bonne, trop conne ! Mais quelle mouche a piqué Marraine Perrault pour qu’elle prenne pareils filleuls sous son aile ? Entre Peau d’Ane la mère maquerelle, Aurore la top-modèle siliconée, Cendrillon la veuve noire et Riquet l’alcoolique notoire, on ne peut pas dire que l’affaire soit une réussite. Pour couronner le tout, ses pupilles risquent fort de se dresser entre elle et ce bellâtre slave qui lui est littéralement tombé dessus dans un centre commercial new-yorkais. Parviendra-t-elle à se débarrasser de ces obligations qui l’accablent depuis si longtemps pour enfin trouver chaussure à son pied ? Pas si facile, quand on fait un petit 36…

L’avis de Julia

Un roman fantastique unique et passionnant !

Tout d’abord, merci aux éditions Noir d’Absinthe pour ce partenariat.

Autant dire que celui-ci m’a clairement fait de l’œil, une couverture sublime et un résumé plus qu’alléchant, le tout, pour un excellent coup de cœur.

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai été bercée par les contes, ceux que nos parents nous lisaient avant de dormir et plus tard, j’ai continué à en lire, des réécritures, dans des genres bien différents, mais aucune qui ne ressemble à celle-ci. De base, il faut savoir que les contes originaux sont très loin de ceux qui nous ont fait rêver petits, ils étaient les messagers de sujets extrêmement sombres, voire violents, des crimes innommables y étaient présents, viols, meurtres, pédophilie, tout y passait. Et justement, j’ai retrouvé un peu de cette noirceur dans ce roman, qui est bien loin d’être cette niaiserie que l’on nous servait enfants, mais qui par la même occasion, est d’un réalisme bien plus intéressant et d’une profondeur assez saisissante. Riquet, Aurore, Cendrillon, Peau-d’Âne, des noms que nous connaissons tous, prince ou princesses qui nous ont grandement fait rêver, mais qui ici, vont plutôt nous faire cauchemarder, ou tout du moins, nous faire revoir notre opinion à leur sujet. C’est un univers fantastique qui va s’ouvrir devant nous, où Marraine la bonne fée, tient plus de la sorcière à mes yeux, ses dons sont exceptionnels, sa bonté d’âme est touchante, mais sa gentillesse va lui faire vivre un enfer. Nous allons suivre son parcours tout au long des siècles qu’elle a vécu, des flash-backs parfaitement utilisés, qui nous font voyager entre Moyen-Âge et un présent tout à fait contemporain au nôtre, découvrant comment la situation a peu à peu dégénéré. Malgré son envie de faire le bien, de prendre soin de ces rejetons laissés pour compte par leurs propres parents, devenant ainsi celle qui les protège, celle qui les relève lorsqu’ils tombent et surtout, celle qui s’abandonne pour tout leur donner, les forces en œuvre en coulisse vont faire en sorte de détruire tous ses efforts. C’est dans ce cadre que nous suivons Lilas, plus connue sous le nom de Marraine, toujours dévorée par ses filleuls, la longévité presque éternelle, n’a pas que des avantages, jusqu’à l’arrivée de Leu, qui va lui redonner espoir en une vie meilleure. Autant dire que le talent d’Émilie Chevallier Moreux n’est clairement pas à prouver ici, dès les premières pages, elle m’a tout simplement bluffé, ses mots sont envoûtants, ils nous transportent dans son univers avec une facilité déconcertante et jusqu’au bout, elle ne lâchera pas notre attention. Pourtant, elle n’a pas choisi le plus simple, mais sa vision est tout à fait unique, elle se détache complètement du lot, parvient à imposer son style, sans jamais ne faire de fausse route, elle reste sur sa ligne de conduite et elle le fait avec un talent extraordinaire. Ne vous attendez pas à de jolis chants, à de bons sentiments, ce n’est pas mignon tout plein, c’est en fait très sombre, très sarcastique même, elle manie l’humour noir avec une subtilité remarquable et je dois bien dire que cette ambiance presque glauque est assez immersive. Son intrigue est extrêmement bien ficelée, on ne sait pas où elle va nous mener, mais ce que l’on sait, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas, qu’un danger manipule les ficelles des destins de chacun, qu’ils ne sont que des marionnettes pour cette personne. Tout le long, les pièces se mettent en place, on comprend que le piège se referme, que les événements prennent une tournure presque tragique et lorsque la vérité éclatera, c’est le choc qui subsistera, une surprise monumentale, mais qui n’est finalement que logique et qui nous laissera comme deux ronds de flan. Notre héroïne va vivre un enfer, elle va tomber dans une spirale infernale, alors qu’elle pensait pourtant avoir enfin trouvé le bonheur, elle tombera de désillusion en désillusion, elle se remettra en question, pensant qu’elle est la seule coupable. Psychologiquement et émotionnellement, c’est un récit extrêmement puissant, qui vous pousse vers de véritables réflexions, qui vous touche profondément et dont vous ne sortirez pas vraiment indemne, mais presque changé, par cette aventure incroyable.

« Tout autour de nous, l’air explose en un milliard d’éclats de diamants, bleus de magie, rouges de sang. C’est fini. Les ténèbres s’emparent de moi et m’emportent. »

En bref : Marraine, c’est un roman fantastique, qui réécrit le conte sous un angle unique, une vision hors du commun, qui nous fera voir l’univers autrement et qui nous fera partager une histoire très noire, qui aura aussi droit à sa petite lueur d’espoir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s